Les traitements ortho-chirurgicaux - La chirurgie orthognathique.

La chirurgie orthognatique :

chirurgie Orthognatique Dr Ollu Renaud.jpg  Un traitement orthodontique nécessite dans certain cas une phase chirurgicale dont l’objectif est de corriger les décalages des mâchoires lorsque ceux-ci sont trop importants.

La chirurgie des mâchoires ou chirurgie orthognathique est de plus en plus pratiquée.

Compte tenu des progrès considérables réalisés, à la fois dans le domaine de l’orthodontie (Orthopédie-Dento-Faciale, O.D.F.) et  de la chirurgie orthognathique, les traitements orthodontique associant une chirurgie maxillo-faciale sont de plus en plus nombreux.

La phase chirurgicale ne peut être réalisée sans une phase orthodontique pré-chirurgicale et une phase orthodontique post-chirurgicale.           

La chirurgie est considérée maintenant comme un instrument supplémentaire à la disposition du spécialiste en Orthodontie lui permettant de d’obtenir des résultats de traitement qui n’étaient pas envisageable il y  a encore quelques anée.

Si votre traitement orthodontique nécessite une phase chirurgicale orthognathique (chirurgie maxillo-faciale) le détail de votre plan de traitement ortho-chirurgical (traitement associant un traitement orhodontique et une chirurgie maxillo-faciale) vous  sera communiqué lors du rendez-vous de diagnostic en vous présentant une simulation virtuelle du type de chirurgie nécessaire.

Soyez assuré que toute notre équipe thérapeutique orthodontistes et  chirurgiens sera à votre écoute avant, pendant et après votre intervention chirurgicale. 

Les questions les plus fréquentes :

1. Une anesthésie générale est-elle nécessaire ?  Oui

2. Existe-t-il des cicatrices visibles après l’intervention ? Non, l’intervention est réalisée par l’intérieur de la cavité buccale, il n’a a donc pas de cicatrices visibles.

3. Qu’elle la durée de l’hospitalisation ?  Habituellement de 3  à 5 jours.

4. Les suites opératoires sont-elles douloureuses ? Non, le patient ne se plaint pas habituellement de douleurs post-chirurgicales, en revanche il existe  toujours après l’intervention un œdème (gonflement du visage) qui est maintenant parfaitement bien contrôlé avec la mise en place de drains le temps de l’hospitalisation.

5. La chirurgie maxillo-faciale est-elle une opération grave ? Non, ce type d’intervention  est réalisé sur des patients en bonne santé et les risques  anesthésiques sont très réduits. Tous les examens nécessaires sont réalisés au cours de la  consultation d’anesthésiste préopératoire avec le médecin anesthésiste.

6. Une transfusion sanguine est-elle nécessaire ? Non, seule une perfusion de sérum est utilisée pendant l’intervention et dans les heurs qui suivent.

7. Existe-t-il un risque pendant  ou après  l’intervention? Il est important de savoir que les complications éventuelles sont très rares et surtout sans conséquence majeure. La plus importante d’entre elle  est l’apparition d’un trouble de la sensibilité de la lèvre inférieure et du menton en cas de  chirurgie sur la mâchoire inférieure. Cette complication peut survenir même en l’absence de blessure du nerf dentaire inférieur, elle apparait plus volontiers chez l’adulte dont les capacités de récupération sont moins bonnes que chez l’adolescent.

Dans la plupart des cas, ce trouble de la sensibilité régresse  en 8 à 12 semaines, la régression est plus rapide chez l’adolescent que chez l’adulte. Dans un nombre très restreint de cas le trouble de la sensibilité peut persister complètement ou partiellement et de manière définitive.

8. A partir de combien de temps il est possible de reprendre une activité normale ? Un adolescent scolarisé peut reprendre une activité scolaire au bout de 2  semaines et  3  semaines pour un adulte avec arrêt de l’activité sportive pendant  6 semaines et 12  semaines pour les sports violents (arts martiaux, boxe, rugby mais aussi  football, basketball et équitation).

La consolidation osseuse est obtenue 2 mois après l’intervention. L’aspect physique s’améliore dès la fin de l’hospitalisation, et  l’œdème disparait au bout de 15 jours. Le traitement orthodontique  reprend 4 semaines après l’intervention.

9. Peut-on parler et manger après l’intervention chirurgicale ? Oui, L’élocution et la phonation sont possibles immédiatement après l’intervention chirurgicale grâce à la mise en place de microplaques vissées de contention pour obtenir la stabilisation de la correction chirurgicale  tout en permettant  la mobilité de la mâchoire inférieure.

10. L’appareil orthodontique est-il enlevé pour l’intervention chirurgicale ? Non, car le chirurgien prend appui sur les brackets et sur les arcs orthodontiques  pour coordonner les deux mâchoires c’est-à-dire pour emboîter la mâchoire du haut sur celle du bas le plus précisément possible à la manière d’un couvercle qui s’emboîte sur un boite.

11. Quelles sont les précautions nécessaires durant la période qui suit immédiatement l’intervention chirurgicale ?  

  • L’alimentation doit être liquide les premiers jours, puis mixée au bout de quelques jours avant la sortie puis normale mais strictement molle pendant environ un mois, vous allez pouvoir  ressortir votre presse-purée ! 
  • Des élastiques accrochés entre les mâchoires seront sans doute nécessaires avant la reprise du traitement orthodontique, parfois dans des cas rares et particuliers il est nécessaire de maintenir les deux mâchoires fixées pendant quelques semaines, si c’est le cas, l’alimentation est liquide et doit être riche en calorie pour éviter une perte de poids importante.
  • Il est très important de maintenir un parfait contrôle de la plaque dentaire. L’utilisation d’u jet dentaire ou hydropulseur  est fortement recommandé y compris durant la période d’hospitalisation  afin de commencer le lavage de bouche dès le lendemain de l’intervention.

Drs. Jean-François Ollu et Pascal Renaud

Article rédigé par le praticien le 20/02/2015

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr